Ingénieur Cloud

L’ingénieur cloud, connu également comme ingénieur cloud computing ou chef de projet cloud et virtualisation, est un professionnel expert en informatique. Il est en charge du stockage et de la gestion de toutes les données à l’extérieur de l’entreprise, sur des serveurs externes appelés data centers. La société utilise ces serveurs grâce à des abonnements. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’ingénieur cloud : la définition, le rôle, les missions, les compétences et qualités requises et enfin les formations à suivre.

Qu'est-ce qu’un Ingénieur Cloud ?

L’ingénieur cloud (IC) est le spécialiste qui accompagne une entreprise dans sa mutation vers le numérique. En fonction de l’enseigne qui l’emploie, il est plus spécialisé dans l’une ou l’autre des deux missions suivantes :

  • en tant que chef de projet, il est chargé de la relation entreprise cliente/fournisseur. Il utilise surtout 3 modèles de services : le software as a service (saas), le platform as a service (paas) et l’infrastructure as a service (iaas),
  • en tant qu’ingénieur cloud computing, il doit maîtriser  de nombreux outils informatiques ainsi que de nombreux langages informatiques.

Par définition, l’ingénieur cloud est le technicien « en charge du déploiement, du stockage et de la gestion des données sur des serveurs situés hors de l’entreprise dans des data centers. C’est un spécialiste des algorithmes, de la programmation et de l’architecture de logiciels et réseaux ». C’est bien connu, le Big Data et les Data Analytics consomment une quantité considérable de services Cloud. Cela nécessite un traitement de données qui doit être puissant, une grande disponibilité des ressources et également une sécurité maximale.

Il incombe à l’IC de sélectionner les prestataires qui puissent répondre parfaitement aux besoins spécifiques de l’entreprise. Les besoins dont il s’agit sont en matière de logiciels,  de plateformes et aussi d’infrastructures. Le professionnel est donc tenu de définir avec précision les besoins de l’entreprise, puis d’étudier les différentes offres émanant de différents prestataires, et enfin de réaliser des appels d’offres.

Avant même la mise en place des nouvelles solutions de stockage des données, l’ingénieur cloud doit veiller à la sécurité des accès ainsi qu’à leur fiabilité. Pour cela, il réalise un grand nombre de tests techniques et fonctionnels. Il s’assure de la sécurisation des données et de leur accès via les postes de travail, les smartphones ou les tablettes.

Microsoft Azure - Ingénierie de données
CPF
 

Quel est son rôle ?

L’ingénieur cloud joue un rôle déterminant dans le choix de l’offre commerciale de sauvegarde externe des données qui soit la plus appropriée à son entreprise. Pour cela, il doit :

  • repérer toutes les offres et propositions des différents fournisseurs de logiciels,
  • scruter en permanence toutes les offres des plateformes de stockage,
  • étudier les différentes offres et les différentes solutions proposées en fonction des besoins de l’entreprise qui l’emploie,
  • éventuellement réaliser des appels d’offres,
  • suivre la mise en œuvre de tous les nouveaux systèmes qui sont intégrés à l’entreprise,
  • accompagner les utilisateurs de l’entreprise dans l’appropriation des nouveaux systèmes,
  • assurer les formations qui sont nécessaires aux utilisateurs,
  • se charger du suivi client / fournisseur,
  • se charger de la maintenance du nouveau système.

Après le choix de l’offre commerciale de sauvegarde externe, ce spécialiste du cloud détermine les services et les technologies, ainsi que les équipements à implanter.

Découvrons maintenant les principales missions assignées à un ingénieur cloud. Toutes les missions sont en lien avec le stockage, le déploiement et la gestion des données qui sont situées dans les data centers. Il est tenu de sécuriser les données dématérialisées.

Quelles sont ses missions ?

Expert dans son domaine, l’ingénieur cloud doit remplir les missions suivantes :

  • analyser le système de stockage des données de son entreprise et les besoins de dématérialisation des données. il  préconise alors  des solutions techniques,
  • réaliser des cahiers des charges à partir de ses observations. ces cahiers des charges mentionnent les services à mettre en place et aussi la spécificité des données,
  • s’assurer que les objectifs soient bien définis pour mettre en place des solutions opérationnelles et des outils précis,
  • sélectionner des prestataires qui sont des fournisseurs de logiciels, de plateformes et d’infrastructures,
  • choisir un prestataire pour virtualiser et stocker  une grande masse de données, appelées big data,
  • suivre le déploiement et le bon fonctionnement de la virtualisation,
  • assurer le déploiement ou la migration des données dans le cloud,
  • réaliser des tests techniques et fonctionnels en vue de détecter d’éventuels dysfonctionnements,
  • mettre en place des systèmes de sécurité et des systèmes de gestion d’accès aux données,
  • suivre la mise en production,
  • s’assurer qu’aucune faille n’apparaisse  dans le stockage et la sécurisation des données,
  • pour cela, prendre en charge les actions de correction ou faire appel à un prestataire extérieur,
  • valider les aspects techniques du stockage,
  • assurer l’administration et la maintenance du système,
  • gérer les relations avec les éditeurs de virtualisation via la gestion des licences,
  • proposer de nouvelles versions en fonction des continuelles évolutions technologiques,
  • optimiser les performances du système d’exploitation,
  • assurer une communication interne via l’élaboration de documents de formation et animer des formations en interne,
  • rédiger la documentation technique sur la virtualisation des données.

Les compétences requises

Pour jouer son rôle efficacement et mener à bien les missions qui lui sont assignées, l’ingénieur cloud doit posséder des compétences techniques avérées et des qualités comportementales spécifiques.

L’ingénieur cloud est un spécialiste des algorithmes, mais aussi de la programmation et de l’architecture de logiciels et réseaux. De ce fait, l’écosystème du cloud n’a aucun secret pour lui. Afin de pouvoir créer un dispositif à la fois performant et évolutif pour l’entreprise, il doit présenter les compétences techniques et les qualités personnelles suivantes :

  • maîtrise parfaite des logiciels d’infrastructures : systèmes d’exploitation linux et windows et outils de virtualisation, télécoms,
  • maîtrise parfaite de la gestion de bases de données,
  • connaissance approfondie des technologies internet,
  • une grande aisance avec les pratiques de cybersécurité et tous les protocoles informatiques de sécurité,
  • bonnes capacités rédactionnelles,
  • veille technologique pour découvrir les nouvelles normes et techniques d’infrastructure,
  • une bonne maîtrise de l’anglais technique,
  • une bonne compréhension des enjeux de l’entreprise qui l’emploie,
  • des compétences avérées dans le domaine de :
  • protocoles et normes télécoms,
  • protocoles ip,
  • technologies radiofréquences,
  • technologies numériques,
  • technologies analogiques,
  • technologie des fibres optiques,
  • traitement du son,
  • techniques de multiplexage,
  • règles de sécurité informatique et télécoms,
  • utilisation d’outil de supervision,
  • logiciels de modélisation et simulation,
  • traitement du signal.
  • Les qualités comportementales à posséder :
  • Curiosité intellectuelle : Il doit s’informer en continu sur les évolutions technologiques, notamment sur les principales solutions cloud sur le marché. En vue d’optimiser les systèmes en place, il est tenu de se former sur les nouvelles obligations ou nouvelles techniques d’infrastructure.
  • Polyvalence, rigueur  et sens de l’organisation et de la méthode : En tant que chef de projet, l’ingénieur cloud doit faire preuve d’une forte polyvalence. Il est tenu de mener à bien toutes ses missions avec rigueur, en sachant prioriser ses tâches. Pour atteindre ses objectifs, il doit être méthodique et organisé.
  • Sens de la communication et sens pédagogique : En effet, l’ingénieur cloud doit communiquer avec aisance avec différents interlocuteurs. Il s’agit aussi bien des clients que des prestataires et des fournisseurs. Le chef de projet doit savoir ajuster son discours pour pouvoir transmettre les informations de manière accessible pour tout le monde et doit faire preuve d’une réelle capacité à transmettre.
  • Écoute, capacité d’analyse et capacité d’adaptation : L’ingénieur cloud sait analyser les spécificités de l’organisation. Il est également capable de capter les attentes du client rapidement. Sa grande capacité d’adaptation lui permet d’être à l’écoute et de rester ouvert.

La formation pour devenir Ingénieur Cloud

Le métier d’ingénieur cloud est accessible à partir d’un niveau bac+5. Il faut d’abord faire une école d’ingénieurs qui soit spécialisée en réseaux de communication et informatique. Les plus notoires sont :

  • Télécom Paris Tech
  • Télécom Lille 1
  • L’Isep
  • Epita
  • Supinfo
  • Eurecom
  • Télécom Bretagne
  • Télécom SudParis
  • Itescia
  • IMT Mines Ales
  • Ensisa
  • ESAIP

Au vu du développement constant des nouvelles technologies, les formations vers le marché du travail pour se spécialiser évoluent elles aussi sans cesse. De ce fait, il existe de plus en plus de formations qualifiantes dans le but de poursuivre un cursus en école d’ingénieur. Voici des exemples de formations :

  • Niveau bac+5
  • Diplôme d’écoles d’ingénieur spécialisées en informatique et réseaux, en intelligence artificielle ou big data
  • Master informatique. Différents parcours :
  • Cloud computing (Isep)
  • Cloud computing & mobility (Insset)
  • Cloud computing et mobilité (UPJV)
  • Cloud et réseaux (Université de Rennes)
  • Cloud computing and services (Université de Rennes)
  • MBA spécialisé en cloud business management (ECD Paris Business School)
  • Niveau bac+6
  • Mastères spécialisés (MS) : virtualisation et cloud computing (Istescia)

Comme l’ingénieur cloud travaille dans un contexte qui est en perpétuelle évolution, il est tenu de créer en permanence de nouveaux besoins pour l’entreprise qui l’emploie. Il peut exercer chez un prestataire du cloud, mais aussi au sein d’une entreprise utilisatrice. Ce type de poste est également proposé par les cabinets de conseil à cause de la croissance de la demande. Un diplômé peut également monter son propre cabinet. Le métier d’ingénieur cloud est un marché émergeant en France des chiffres en constante progression et annonce de belles perspectives pour les professionnels de la branche.

Pour compléter vos connaissances sur le sujet Ingénieur Cloud

Excel - Les bases : tableaux, graphiques et calculs fondamentaux

Excel - Les bases : tableaux, graphiques et calculs fondamentaux
Maîtriser les principales fonctions du tableur
2 jours
710,00 € HT

UX design et ergonomie des sites Web

UX design et ergonomie des sites Web
Optimiser l'expérience utilisateur
2 jours
1 490,00 € HT

Excel - Exploitation de données et TCD

Excel - Exploitation de données et TCD
Gérez et analysez vos données à l'aide des fonctions avancées d'Excel
2 jours
710,00 € HT